Stade de Roland-Garros

Le nouveau stade Roland-Garros en configuration « tournoi »

Le temps du tournoi, le stade historique intègrera une partie du jardin des Serres d’Auteuil. Celui-ci abritera un nouveau court d’une capacité de 5 000 places et proposera une déambulation « verte » aux spectateurs.

A l’extrémité Ouest, le stade gagnera des mètres carrés supplémentaires en absorbant les installations du Fond des Princes, actuellement utilisés par la Ville de Paris.

Le nouveau stade de Roland-Garros

Au coeur du projet, le court Philippe-Chatrier, central historique sur lequel se sont écrites quelques-unes des plus belles pages de la légende du tennis, sera totalement repensé pour offrir à toutes les populations du stade, et notamment aux joueurs et spectateurs, un écrin répondant aux standards de confort désormais en vigueur.

Parallèlement, il sera équipé d’une couverture rétractable permettant de jouer en cas de pluie et d’organiser des sessions nocturnes.

La couverture amovible du nouveau court Philippe-Chatrier

Si, de par leur caractère unique et exceptionnel, les Internationaux de France contribuent largement aujourd’hui au rayonnement international de Paris, ils jouissent aussi des avantages liés à leur situation unique dans Paris intra-muros et notamment d’un prestige, d’un emplacement et d’une accessibilité hors norme. 

Roland-Garros 2016, un projet futuriste mais réaliste

Aujourd’hui, le stade est ainsi desservi par 2 lignes de métro, onze lignes de bus, et profite d’une desserte nationale et internationale sans comparaison possible. 

Ce magnifique projet soutenu par la Ville de Paris, et élaboré en pleine concertation avec ses équipes, bénéficie en outre d’un large consensus politique, puisque les élus parisiens se sont déjà prononcés très largement en sa faveur.

Le 14 décembre dernier, le Conseil de Paris a en effet adopté le voeu relatif au développement du tournoi sur son site historique à Paris avec plus de 92% d’opinions favorables (142 voix ; contre 12).

A la Porte d’Auteuil, la Fédération Française de Tennis s’est vu proposer une convention d’occupation du domaine public (CODP) sur les emprises nécessaires à ses activités (site historique, Fond des Princes, Georges-Hébert, futur court du jardin des Serres d’Auteuil) d’une durée de 99 ans.

Plus longue que les conventions classiques, cette durée exceptionnelle s’explique en raison de l’importance des investissements supportés par la Fédération Française de Tennis. Cette CODP sera assortie d’une redevance modérée, compte tenu du caractère non lucratif de la FFT.

Elle s’élèvera ainsi à 3 millions d’euros de 2012 à 2015 puis, une fois la modernisation du stade achevée, la redevance sera indexée sur le chiffre d’affaires du tournoi.

Le montant global du projet est estimé à 273 millions d’euros, la Ville de Paris contribuant à hauteur de vingt millions d’euros à la réalisation du projet. Ce coût était inférieur de moitié aux trois projets de relocalisation.

En choisissant d'optimiser le site actuel du tournoi de Roland-Garros, la Fédération Française de Tennis saura se montrer à la hauteur des enjeux sportifs,

Au-delà du site de la Porte d’Auteuil, de Paris, c’est toute une région, l’Ile-de France, un pays tout entier, la France, qui sera identifiée grâce à une nouvelle relation harmonieuse entre sport et société.

Le futur Roland-Garros sera surtout le fruit d’une véritable réflexion urbaine, destinée à faire du site un espace incontournable de la relation entre les hommes.

Au niveau architectural, le futur Roland-Garros sera clairement identifié par le visiteur comme un pôle d’excellence, un lieu d’éducation et de formation, un espace de loisir et de promenade, le tout magnifié par les Internationaux de France, événement majeur du sport international, qui contribue au rayonnement de la France. Complètement ouvert et accessible au public, le nouveau stade Roland-Garros deviendra la véritable « maison du tennis français », des 1 150 000 licenciés de la FFT et de tous les passionnés de tennis.

Il alliera la fraternité d’un village, les performances accrues d’un Centre National d’Entraînement et se positionnera comme un stade de référence parmi les Grands Chelems. 

Roland-Garros 2011-2016

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

 
×