Un service d’ostéopathie aux Jeux Olympiques

« Avec l’ESO nous avons en commun de viser le haut niveau. » Christelle Daunay

Christelle DaunayCette année, pour la première fois aux Jeux Olympiques, un service d’ostéopathie sera proposé aux athlètes. Parmi eux, la marathoniène Christelle Daunay, engagée aux JO à Londres, a même conclu un partenariat avec l’Ecole Supérieure d’Ostéopathie (ESO).

Elle compte s’appuyer sur son ostéopathe pour être au meilleur de sa forme le jour du marathon.

Stéphane Morin est, depuis six ans, celui qui suit pour l'ESO, la préparation de Christelle Daunay. Nous avons recueilli leurs témoignages concernant la préparation d'un athlète de haut niveau avant les JO, et l'importance de l'ostéopathie.

L’ostéopathie et son apport pour les sportifs de haut niveau :

Question à Stéphane Morin : Comment décririez-vous ces soins ostéopathiques ?

SM: Le travail ostéopathique est séparé en trois segments.

En premier lieu, un bilan mécanique qui est fait pour déceler les blocages articulaires.

En second lieu, cela favorise un drainage de l’organisme.

Pour de tels athlètes, les semaines de foncier qui préparent à la course ont tendance à charger le foie, car cet organe peut être saturé par l'afflux de sang circulant pendant l’effort.

En dernier, il est important d’impacter le système neuro-végétatif.

Tout dans l’organisme d’un athlète est dévoreur d’énergie; il faut donc favoriser l’équilibre nécessaire à la récupération, au sommeil et au relâchement du corps.

Question à Christelle Daunay… : Christelle, vous êtes multiple championne et détentrice de plusieurs records de France. Quels sont vos objectifs pour les JO ?

Christelle Daunay : Il s’agit de ma 2ème participation aux JO après Pékin en 2008. Cette année j’ai plus d’expérience et je n’irai donc pas comme simple participante ! Suite à mes performances de ces dernières saisons je peux me mesurer aux meilleures : je vise donc un top 10 ! Après, c'est toujours l'histoire d'un jour, et je dois être au meilleur de ma forme le bon jour, afin de réaliser une "perf".

Q : Comment l’ostéopathie vous aide-t-elle à  être en meilleure forme ?

Christelle Daunay : L’ostéopathe est un membre de l’équipe qui me soutient tout au long de la saison. Equipe qui comprend un médecin, un podologue et un masseur kinésithérapeute.

Ils rendent leurs rapports à mon coach, afin qu’il puisse construire l’entrainement en fonction de mon état de forme du moment.

Je vois l’ostéopathe chaque mois, pour un suivi régulier afin de prévenir les pépins physique, et aussi pour optimiser la récupération.

L’ostéopathie permet aux sportifs de mieux récupérer des lourdes charges d'entrainement. Pour les marathoniens, on parle de chocs importants au niveau musculaire et articulaire, puisque nous parcourons un peu moins de deux cent kilomètres chaque semaine.

Le travail fait avec l’ostéopathe aide à récupérer des efforts déjà produits, ce qui nous permet d’enchainer les entrainements soutenus.

En plus, il y a bénéfice sur le mental car je me sens rassuré par le fait que l’ostéopathe ait tout préparé pour que je sois au meilleur de ma forme le jour de la course.

L’ostéopathe fait partie intégrante du quotidien du sportif, que ce soit un sport individuel ou collectif, sa présence est importante et nécessaire.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

Chloe
  • 1. Chloe | 04/08/2012
Bonsoir,

Proposer un services d'ostéopathie aux sportifs de haut niveau aux JO, quelle bonne idée. Cela permet de promouvoir toujours un peu plus cette jolie profession qui manque encore un peu de notoriété en France.
De plus, pour les athlètes, un suivi ostéopathique durant les épreuves (avant, pendant et après) est forcément bénéfique.

Belle initiative.

Ajouter un commentaire

 
×