Créer un site internet

JO de Londres 2012 : Quelles sont Les ambitions des athlètes français? vidéo sponso

Quelles sont les chances des athlètes français ?

Plan de l’article

  • Quelles sont les chances des Français ?
  • Athlétisme
  • Basket-ball Masculin
  • Football féminin
  • Gymnastique
  • Voile
  • Canoë Kayak
  • Handball
  • Tennis
  • Natation
  • Escrime
 

Certains sont encore engagés aux quatre coins du monde dans des épreuves qualificatives, alors que d’autres sont déjà en pleine préparation physique spécifique, ou d’autres, ont malheureusement déjà dû renoncer pour des blessures, comme Bob Tahri sur l’épreuve du 3000 mètres steeple, qui ne s’est pas suffisamment remis d’une blessure au tibia gauche.

Retrouvons ci-dessous, les principales chances françaises de médaille aux JO de Londres...

Athlétisme : Lemaitre en tête d’affiche

La discipline reine des JO n’est pas la discipline, où La France a le plus de chances de ramener des médailles de Londres. Ce n’est pas une découverte, car la France n’est pas encore une grande puissance de l’athlétisme, au même titre que les USA ou la Jamaique d’Usain Bolt

Pourtant, c'est bien la discipline qui fait le plus rêvé les spectateurs, et athlètes français ! Et donc la discipline, qui transcende le plus les passions aux JO, car une médaille d'or en "athlé" est toujours vécu en France, comme une exploit extraordinaire...

Certains grands sportifs ont marqué l'histoire de ce sport, l'histoire des jeux, et sont rentrés dans la mémoire collective pour toujours..

(Vidéo sponso)

Cette année, les amateurs de sport français pourront suivre les exploits d’un jeune aixois, qui porte haut les couleurs bleu-blanc-rouge, il s’agit de Christophe Lemaitre,  véritable attraction de ses JO. Au mois d’aout 2012, on ne devrait parler que de lui !

Il est actuellement en forme ascendante, comme en témoigne son récent chrono en-dessous des 10 secondes à Angers, pour les championnats de France d’Athlétisme.

3 fois champion d’Europe, Christophe Lemaitre va retrouver sur sa route les meilleurs mondiaux dans sa discipline.

Un sentiment mêlé d’ambition, et d’admiration habite les athlètes français dont Lemaitre, mais le plus important sera de rester concentré sur la compétition, pour bousculer la hiérarchie des Tyson Gay et Usain Bolt

Sur l’épreuve du 10 000 mètres marche, on surveillera aussi avec attention un sportif français dont le visage commence à être bien connu, celui de Yoan Diniz, qui représente une belle chance de médaille.

Chez les filles, on espère que Myriam Soumaré pourra rééditer les bonnes performances qu’elle réalise actuellement sur 100 mètres.

Basket Masculin : Les stars de la NBA devant leurs rêves d’enfants

Boris Diaw sera le capitaine de l’équipe de France de Basket-ball, qui ambitionnera de ramener une médaille à Paris, au terme de cette Olympiade.

Les tricolores connaissant beaucoup de blessures, ils se préparent dès à présent, avec une tournée d’une dizaine de matchs en France.

Objectif ménager les organismes, à l’image de l’ailier de l’équipe de France, Nicolas Batum, qui se prépare en douceur pour ne pas se reblesser, à quelques jours des 1ers matchs olympiques, et notamment le premier rendez-vous contre les USA.

Pour Tony Parker, meneur de jeu et star de l’équipe, les JO représentent la plus belle compétition pour les basketteurs, voir même un rêve de gosse.

Les 2 favoris seront sans conteste les USA et l’Espagne. Pour la France, il faudra batailler pour accrocher une 3ème marche sur le podium.

Pour y parvenir, il faudra absolument récupérer de blessure l’intérieur des Chicago Bulls, Joakim Noah, toujours incertain en raison d’une blessure.

Foot Féminin : Les filles soufflent un vent de fraicheur et d’optimisme sur la discipline

Les filles de Bruno Bini portent haut les couleurs du football français : talent, classe, savoir-vivre en groupe, bonne humeur, résultats…bref tout ce qui n’est plus le point fort de l’équipe de France de football masculine !

Les filles représentent mieux le football en France que les garçons !

Après une Coupe du monde 2011 qui a été plutôt réussi (4ème place), et l’équipe de Lyon qui remporte tout sur son passage en foot féminin (double vainqueur de la ligue des champions 2011 et 2012).

L’équipe a du talent et une capacité à travailler âprement pour parvenir à décrocher au moins une médaille.

Actuellement, Sabine Soubeyrand et ses copines travaillent le foncier pour se préparer au mieux à 30 jours du début de la compétition.

Gymnastique : L’expérience de Yann Cuchérat pour gagner enfin une médaille d’or

Après Sydney en 2000, Athènes en 2004, et Pékin en 2008, Yann Cuchérat s’apprête à vivre sa 4ème olympiade, un exploit rare à ce niveau pour le gymnaste français.

Passé du rêve de gamin à la réalité du sportif accompli, et 3 finalistes aux JO, ce spécialiste des barres parallèles et barres fixes, repart à Londres avec la même envie de gagner.

Plus expérimenté, Yann Cuchérat aimerait bien, pour ses derniers jeux, goûter enfin à la victoire malgré la concurrence qui s’annonce rude.

Voile : Xavier Rohart, un pur amoureux des JO

Si l’athlétisme n’est pas le point fort de l’équipe de France Olympique, la France est un pays de tradition maritime !

Xavier Rohart apprécie les JO pour la pureté du sport, plus que le rapport à l’argent, qui existe régulièrement dans le sport business. C’est ce qui rend unique pour lui, cet évènement planétaire, avec notamment les cérémonies d’ouverture et de clôture.

En bronze à Athènes dans sa discipline (le Star), le français vise clairement l’Or à Londres, et bénéficiera grandement de son expérience, notamment dans les prévisions météos.

Un seul regret pour cet amoureux des jeux : Le département Voile ne sera pas dans le village olympique pour des raisons logiques d’éloignement entre Londres, et le bassin de compétition pour faire de la voile au large.

Canoë Kayak : Estanguet, prêt pour une dernière démonstration

Du 6 au 11 août, il faudra être à Eaton Dorney pour suivre les céistes et kayakistes français qui en découdront pour nous ramener de belles médailles.

Et dans cet objectif, on pourra sans doute compter sur Mathieu Goubel en canoë, et admirer une fois de plus, les performances de Tony Estanguet, véritable star française de la discipline.

Récent vainqueur de l’étape de coupe du monde disputée à Pau, Estanguet a toujours faim de victoires. Il a été impressionnant au cours de cette compétition, ce qui peut nous laisser penser qu’il pourrait accrocher un nouveau titre olympique. Rappelons que Tony Estanguet est déjà 3 fois champion du monde de la discipline, et deux fois médaillés d’or Olympiques !

Le français, qui a déjà tout gagné, devrait refermer le plus beau chapitre de sa vie sportive, par une nouvelle médaille à Londres, et il mérite qu’elle soit de la plus belle couleur pour sa carrière, et l’image qu’il a donné de son sport en France. 

Handball : Des champions pour de nouvelles médailles

Dans certains domaines sportifs, la France est loin d’exceller mais pas dans le handball ! Homme ou Femme, les équipes de France brillent depuis 10 ans dans ce sport collectif.

Les copains de Nikola Karabatic ou les filles d’Olivier Krumbolz (sélectionneur) devraient encore écrire une très belle page du sport français aux JO de Londres.

Les féminines ont d’ailleurs entamé le 19 juin leurs préparations à Capbreton au travers d’un premier stage d’entrainement physique.

On connaitra la liste des 15 joueuses de l’équipe féminine de Handball le 6 juillet, soit 21 jours avant le début du tournoi olympique.

Les françaises rencontreront successivement la Norvège, championne du monde et championne olympique en titre, le 28 juillet à 22h15, puis l’Espagne le 30 juillet à 17h15, la Suède le 1er août à 12h15, la Corée du Sud le 3 août à 12h15 et enfin le Danemark le 5 août à 22 h15.

Les garçons qui rappelons-le sont champions en titre et détenteurs de la médaille d’or Olympique auront la rude tâche de devoir débuter leur compétition contre le pays hôte, la Grande-Bretagne, le 29 juillet.

Le programme des Handballeurs français aux JO 2012 :

  • 31 juillet : France vs Argentine
  • 2 août : France vs Tunisie
  • 4 août : France vs Islande
  • 6 août : France vs  Suède

Tennis : Alizée Cornet attend toujours sa qualification, alors que les mousquetaires se tiennent prêt

1 mois après le tournoi de Wimbledon, les joueurs et joueuses de tennis professionnels feront leur retour sur les courts de tennis de la ville Olympique de Londres !

Si Nadal, Djokovic, Federer et Murray feront offices de favoris dans le tableau masculin pour la médaille d’Or, la FFT vient d’annoncer la liste des représentants tricolores avec au moins 6 mousquetaires en lice.

Tsonga, Monfils, Gasquet et Simon porteront le maillot bleu-blanc-rouge en simple, alors que 2 équipes se dessinent pour le double, avec les paires Tsonga-Llodra et Gasquet-Benneteau sous les yeux du nouveau capitaine de l’équipe de France de Coupe Davis, Arnaud Clément, successeur de Guy Forget.

Si en simple, on voit mal le tournoi échapper au numéro 1 mondial, Novak Djokovic. On peut imaginer que la paire Tsonga-Llodra pourra créer l’exploit en double, même si, les frères Bryan ou la paire Mirnyi-Nestor (numéro 1 mondial) seront des adversaires redoutables.

Dans le tableau féminin, les jeux sont ouverts, et il est bien difficile de faire un pronostic tant le circuit manque de leaders, mise à part la récente vainqueur de Roland-Garros 2012, la russe Maria Sharapova.

Pourtant, il y a peu de chances qu’une française puisse en profiter, depuis les retraites de Mary Pierce et Amélie Mauresmo.

En effet, le tableau féminin de tennis des JO de Londres ne compte aucune française pour le moment ! Pas de Marion Bartoli, ni de Virginie Razzano présentes à Londres en août 2012 pour défendre les chances du tennis féminin français.

Cependant, la FFT espère encore pouvoir présenter la candidature d’Alizée Cornet en simple et en double. On sera définitivement fixé le 28 juin sur le destin de la française aux JO.

Natation : Un sport de plus en plus populaire et qui bénéficie de l’exposition des JO

A 4 semaines du début des JO, les nageurs français affinent leurs préparations en vue de décrocher des médailles dans cette discipline, de plus en plus, populaire aux yeux du public français, sensible aux performances de Laure Manaudou, Alain Bernard ou Camille Lacourt, depuis quelques années.

Le rendez-vous de Londres est une étape importante pour la plupart des nageurs, qui auront la chance de participer à cette épreuve olympique.

La France est avec l’Australie, les USA (Michael Phelps, star mondiale de ce sport), les Pays-Bas et le Brésil (avec le champion du monde Cesar Cielo), un grand pays de la natation, et donc de nombreux nageurs de talents n’ont pas forcément pu se qualifier pour les JO, tant les sélections ont été impitoyables.

Espérons que ceux qui ont été en forme pendant les sélections, seront ceux qui gagneront dans les bassins à Londres.

A commencer par Fabien Gillot ou Grégory Mallet, récemment engagés dans un meeting à Rome, et en pleine préparation du 100 mètres.

Pour eux, l’enjeu sera de faire tomber le chrono, et de nager en dessous des 49 secondes, dans un sport où certains de leurs rivaux, à l’image du cyclisme, n’échappent pas à des soupçons de dopage, véritable maladie du sport qui n’épargne pas les J.O.

Le plus retentissant épisode de cette lutte anti-dopage restera longtemps la victoire du canadien, Ben Johnson, aux JO de Seoul en 88, devant Carl Lewis sur 100 mètres, mais cette fois sur piste.

Quand on sait que Ben Johnson fut contrôlé positif à nouveau en 93, et seulement cette fois, banni à vie, on se dit que le dopage n’est pas prêt de reculer dans le sport.

Pour en revenir à la natation, la palme du plus beau sourire des JO pourrait revenir sans conteste au français, Camille Lacourt, engagé dans un duel avec le japonais Ryosuke Irie dans le 100 mètres dos.

Le champion du monde français aura fort à faire contre ce rival très en forme, et déjà victorieux en 2011 du Meeting de Monte-Carlo, et en 2012 du Meeting de Rome…

Escrime : Le parcours sportif de Laura Flessel-Colovic, bien plus qu’un porte-drapeau, une belle histoire de médailles

On ne pouvait pas ne parler des Jeux Olympiques, et des chances françaises de médailles sans conclure sur Laura Flessel-Colovic, porte-drapeau de la France à Londres.

D’un point de vue de son sport, la française n’a pas que le seul enjeu d’être le symbole français de ces jeux, mais avant sa dernière grande compétition internationale, la Française dispute encore 2 tournois préparatoires afin d'améliorer son classement, et ses chances de victoire à Londres. C'est dire la motivation de cette sportive hors du commun !

Championne olympique à Atlanta en 1996, la guadeloupéenne pourrait boucler en beauté sa carrière sportive, avec une dernière médaille autour du cou. Ce serait la belle histoire de ces jeux, pour celle qui a porté haut les couleurs de l’escrime française, sur la scène internationale depuis 16 ans.

3 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

 
×