Rugby

L'arbitre de la finale de la coupe du monde de rugby a été choisi

Le sud-africain Craig Joubert a été nommé par l’IRB, comme prochain arbitre officiel de la finale de la Coupe du Monde de Rugby entre la Nouvelle-Zélande et la France, à l'Eden Park le dimanche 23 Octobre.

Il s’agira de sa première finale de coupe du monde !

craig-joubert.jpg
Joubert qui s'est déjà chargé de la Nouvelle-Zélande contre l'Australie en demi-finale, devient seulement le deuxième sud-Africain à prendre en charge une finale de coupe du monde.

Le corps arbitral sera très expérimenté avec notamment en complément de Joubert, les arbitres Alain Rolland (Irlande) et Nigel Owens (Pays de Galles) comme assistants, et Giulio De Santis (Italie) comme Arbitre vidéo. Rolland sera l'arbitre de réserve.

Jo Maso remporte le toss contre les Blacks avant la finale

La France la joue fair-play avant d'affronter les All-Blacks en finale de leur coupe du monde de rugby. En effet, le manager général des bleus a remporté le Toss et choisit de laisser aux Blacks l'honneur de jouer en noir devant leur public.

Jo Maso a déclaré vouloir rendre hommage aux Néo-Zélandais pour leur brillante organisation de cette coupe du monde de rugby 2011.

all-black.jpg

Les bleus joueront donc en blanc lors de la finale de dimanche, décision qui a été approuvée par le sélectionneur Marc Lièvremont. A retenir, et on espère que cela sera un bon présage, les français avaient déjà gagné le toss lors du quart de finale de 2007 qui avait été remporté par la France.

Heureux présage ou pas, pour Maso et les bleus, c'est un honneur de jouer les Blacks chez eux en finale.

Rugby : La France prend la 3ème place mondiale au classement IRB

En plus d’atteindre la finale de la coupe du monde de rugby en Nouvelle-Zélande, la France prend la 3ème place du classement mondial IRB.

Cela faisait plus de 16 mois, qu’aucune équipe de l’hémisphère Nord n’avait pas occupé un tel rang.

Les bleus ont ainsi brisé la domination mondiale des équipes du Tri-nations grâce à leur victoire 9 à 8 contre le Pays de Galles en demi-finale de la Coupe du Monde à l’Eden Park, et a fait chuter de son piédestal, l’équipe Sud-africaine qui quitte l’une des 3 premières places de ce classement pour la 1ère fois depuis la coupe du monde 2007.

Les Gallois gagnent eux-aussi 2 places pour atteindre la 6ème place mondiale. Enfin les all-blacks conservent largement leur première place au détriment des australiens, défait en demi-finale.

Les blacks voudront asseoir leur domination sur le rugby mondial, en battant les français lors de la finale de dimanche, qui se disputera sur leurs terres comme un remake de la finale de 1987.

Rugby WC : France-Japon - 47-21

L'équipe de France de rugby vient de remporter son 1er match de la coupe du monde de rugby 2011 en Nouvelle-Zélande.

Une belle fin de match engagé et un beau spectacle pour les amateurs de rugby mais une certaine colère de Marc Lièvremont, le sélectionneur national qui a le sentiment qu'on  a manqué d'engagement collectif et de respect envers l'adversaire et nous-même.

En effet les bleus ont été et contre toute attente secoué par cette vaillante équipe japonaise qui à l'heure de jeu est revenu tout près d'égaliser les bleus. Durant 10 minutes, les japonais vont pousser les bleus sur leurs derniers retranchements et créer la 1ère sensation de cette coupe du monde.

Pourtant le match avait commencé idéalement pour les bleus avec un essai de Pierre puis de Vincent Clerc, pour mener jusqu'à 20-3.

L'équipe de France a réalisé une 1ère période solide et démontré sa force collective et son état d'esprit remarquable.

Génial pour le spectacle et l'intensité, un peu moins aux yeux du sélectionneur qui a vu le spectre d'une défaite se profiler. Mais l'entrée en jeu de Morgan Parra en lieu et place de David Skrela, légèrement touché à l'épaule va tout changer en seconde période !

Les bleus vont se réorganiser autour de Yashvili et Parra, 2 numéro 9 ! Parra concluera même le match d'un dernier bel essai.

Pour Pierre Berbizier, l'équipe de France a été remise en jambe par une occasion manqué des japonais d'égaliser puis des erreurs d'indisciplines des joueurs nippons.

Pour Thierry Dussautoir " on ne peut pas se satisfaire de ce match. On a eu un avertissement sans frais. Il faut jouer du début jusqu"à la fin du match. Il faudra rendre une copie plus intéressante contre le Canada."

1er match, 1ère victoire contre un adversaire surprenant ! L'équipe de France va pouvoir poursuivre sereinement sa montée en puissance dans cette coupe du monde de Rugby.

On retiendra du positif et un peu de négatif avec un passage à vide qui peut être inquiétant contre une plus grosse équipe.

Rugby : Match de préparation pour la coupe du monde - France Vs Irlande à Chaban Delmas ce soir à 20h45

L'équipe de France de rugby prépare activement sa prochaine coupe du monde en Nouvelle-Zélande et dans ce cadre, dispute son 1er match de préparation à Bordeaux contre les coéquipiers de Ronan O'Gara ce samedi 13 août 2011 à Chaban-Delmas, pour une fois terre de rugby, plutôt que stade des Girondins de Bordeaux.

Ce sera l'occasion pour Marc Lièvremont d'aligner une équipe qui pourrait fortement ressembler à l'équipe qui disputera les matchs de poules en Nouvelle-Zélande avec notamment l'association Yachvili et Trinh-Duc.

La surprise du chef est pour le poste de n°8 ou le jeune Lakafia (22 ans) découvre la sélection tricolore pour la 1ère fois et espère être la nouvelle sensation d'une équipe assez expérimenté.

Découvrons les petits nouveaux du 15 français :

  • Pilier droit : Ducalcon (27 ans - Castres) ne compte que 6 sélections avant le match contre les irlandais.
  • N°8 : Lakafia (22 ans - Biarritz) ne compte aucune sélection.
  • N°12 : Mermoz ( 25 ans - Perpignan) compte 8 sélections.

Mis à part ces 3 joueurs du 15, l'équipe de Marc Lièvrement présente de solides garanties avec notamment les avants Szrarzewski et Marconnet, 129 sélections à eux-deux ! A l'ouverture, Yashvili et Tinh-Duc comptent déjà 77 caps. Et derrière, Traille, Marty et Clerc ne se présentent plus !

Sans oublier les 2 stars de l'équipe, Thierry Dussautoir le capitaine et Imanol Harinordoquy, l'âme de l'équipe et l'idole du Pays-Basque. D'ailleurs celui-ci émet un commentaire sur les adversaires du soir "Ce sont de sacrés pénibles à jouer !" Tout un programme contre une redoutable équipe d'Irlande pourtant privé d'O'Driscoll.

D'ailleurs l'équipe d'Irlande est sous pression, car le coach Declan Kidney compte encore 44 joueurs dans son groupe pour finalement n'emmener que 30 joueurs en Nouvelle-Zélande. C'est donc une équipe qui compte de nombreux joueurs qui ne pourraient ne pas fouler les pelouses néo-zélandaises et doivent encore gagner leur sélection que retrouvent ce soir les bleus.

De son coté, Lièvremont admet une pointe d'excitation et d'appréhension car il sait son équipe attendue. Son inquiétude se porte sur le manque de rythme de ses joueurs et sur la défense et le respect des fondamentaux. D'ailleurs, il remarquait lors des dernières séances d'entrainement une mauvaise tendance à laisser tomber les ballons, petit signe de fébrilité ?

×