voile

La 1ère édition de la New Caledonia Great Lagoon Regatta

Franc succès et très bonne ambiance pour cette première de la Great Lagoon Regatta

 Great Lagoon Regatta

Si le temps était capricieux l'ambiance, elle était au rendez-vous de cette première édition de la Great Lagoon Regatta qui a eu lieu dans le Grand Lagon sud du 11 au 13 juin.

Après un départ sous un rayon de soleil devant Nouméa, la première manche : Nouméa Ile Ouen a vu de très beaux duels au prés tout le long de cette étape jusqu'à l'Ile Ouen

Première étape, première fête : une grande paëlla attendait les participants sur la plage sous les tentes installées dans la journée par les forces armées. La fête a tenu toutes ses promesses avec les participants en pirate et corsaires  conformément au dress code défini.  Nos amis japonais venus nombreux participer à la régate ont largement contribué à mettre l'ambiance sur la plage. La fête s'est prolongée tard dans la soirée au son d'une playlist éclectique.

Après, un punch sur le patrouilleur "la moqueuse", la nuit à l' lîlot Kouaré a vu un fort coup d'Ouest  vers 23 H  qui a mis de l'animation dans le mouillage...

Départ vers 9h le 3ème jour pour un retour avec un vent au près, bon plein faiblissant en cours de journée pour la plus longue étape de la régate, qui a obligé certains bateaux à mettre le moteur pour arriver avant la nuit..

La pêche a été très bonne avec 146,5 kg de poissons pêchés....

Classement cruising

2ème jour, départ à  10 h pour l'îlot Kouaré, un bord court mais très rapide de 2 heures sous spis

Le classement cruising comprend un classement catamaran et un classement monocoque en temps réel et un classement  en temps compensé.

Des malus et bonus sont aussi décomptés en fonction des poissons pêchés et de l'emploi du moteur notamment lors de la dernière manche où le vent est tombé avant l'arrivée sur Nouméa.

Classement général Temps compensé

"Lagoon ozone", grand vainqueur de la première édition de la GLR

1er - LAGOON OZONE - Olivier Decouzon (2 thons, 4 bonites, 1 tazar : 27 kg)

2- VOAHANGUY - Eric Demillian (1 carangue, 1 tazar : 11 kg)

3 - BLACKMAMBA -  Sébastien Dallo (1 carangue, 2 bonites : 13,5kg)

4 - BAYOU - Pascal Primot (1 tazar : 8kg)

5- SAHMARA 2 - Thierry Lebiez (1 bonite : 3kg)

6- OWENDO - Luc Delvar (1 carangue, 1 bonite : 5 kg)

7- ONIRA - Vincent Ferré (2 loches bleues, 1 bonite, 1 carangue, 10 kg)

8 - AÏTO - Gilles Watelot

9 - TI KALON Jean-Yves Le Franc (2 mekia, 1 tazar, 1 bonite : 20 kg)

10 - TE FETIA - Michel Fondère (1 bonite, 1 tazard : 13 kg)

11- UMMAGUMMA - Michel Tavernier

12- HOKUTO  2 -  Gilles Delieux (1 carangue : 17 kg)

13- SAFRAN- Shohtaro Unno (1 bonite : 1 kg)

14 - BAMBOU FREE,  pépé Avron (1 tazar : 8 kg)

15 - NORMAN-  Yoshikazu Sawano

16- ARKADIA - Eric Leconte (2 bonites, 1 tazar : 10 kg)

17 - SEVERANCE,  Frédéric Dallo

Classement général Temps réel catamarans

1er -  BAYOU - Pascal Primot

2  -  AÏTO - Gilles Watelot

3- VOAHANGUY - Eric Demillian

4 - BLACK MAMBA -  Sébastien Dallo

5 - BAMBOU FREE -   pépé Avron

6- UMMAGUMMA - Michel Tavernier

7- TE FETIA - Michel Fondère

8 - SAFRAN- Shohtaro Unno

9- TI KALON Jean-Yves Le Franc

10- NORMAN-  Yoshikazu Sawano

11- SEVERANCE,  Frédéric Dallo

Classement général Temps réel monocoques

1er - LAGOON OZONE - Olivier Decouzon

2- SAHMARA 2 - Thierry Lebiez

3- OWENDO - Luc Delvar

4- ONIRA - Vincent Ferré

5- ARKADIA - Eric Leconte

6- HOKUTO  2 -  Gilles Delieux

Pour découvrir le parcours, des photos et video :

http://www.greatlagoonregatta.nc

http://www.greatlagoonregatta.nc/index.php?preaction=view_nl&nl=91724&id=18713327&idnl=91724

Bientôt le départ de la Transgascogne !

En 2011, l'épreuve vendéenne va se jouer un mois et demi avant la transat : de quoi rassurer les coureurs et les motiver à venir en nombre à Port Bourgenay. Cet aller et retour entre la Vendée et l'Espagne est aussi la seule grande épreuve en solitaire de l'avant-saison.

Départ de la Transgascogne le 24 juillet 2011

Plus que jamais cette année, la Transgascogne sera une épreuve incontournable, et ce à plus d'un titre ! C'est, bien sûr, avant tout, l'ultime confrontation, le test grandeur nature en plein Golfe de Gascogne avant le grand rendez-vous biennal de la Classe Mini (la Transat 6,50 Charente-Maritime - Bahia).

« C'est une épreuve géniale ! », lance Sébastien Rogues (Ecole Génération-GOP-Suez). Même enthousiasme pour Nicolas Boidevezi (Défi GDE) : « le parcours est vraiment très intéressant et il va y avoir du jeu ! » « C'est une grande classique et aussi un vieux rêve que je vais concrétiser... », confie Aymeric Belloir (Tout le Monde chante contre le cancer).

Un vrai exercice de dégolfage

Le premier gros atout de la Transgascogne c'est son parcours, surtout depuis 2009, où la première étape de 370 milles est devenue un véritable exercice de « dégolfage » !

De Port Bourgenay en Vendée, les concurrents grimpent d'abord en rangs serrés jusqu'à Belle île, avant de plonger Sud Ouest vers Ribadeo, port de Galice proche de la Pointe Finisterre. « C'est un entraînement précieux, une épreuve qui nous emmène sur ce parcours là, c'est un vrai dégolfage », note Nicolas Boidevezi qui avait d'ailleurs remporté cette première étape en 2009.

Un vrai exercice de dégolfage !

La remontée vers Belle île se dispute en général au contact. Là, il faut tout donner... mais pas trop... histoire de tenir le coup sur le long bord vers l'Espagne où stratégie et placement sont primordiaux.

L'étape retour est un sprint entre Ribadeo et la Vendée, sur une route météo parfois bien mal pavée... « En été, on peut avoir des orages, une météo capricieuse et évolutive qui pimente sensiblement la donne à l'allée comme au retour. C'est un parcours complet qui impose d'être réactif dès le début, de prendre un rythme (surtout en solitaire), gérer son matériel et faire des choix stratégiques précis », commente Denis Hugues, directeur de course.

2011 : plus de monde, plus de jeu

Le deuxième point fort de cette épreuve, c'est son calendrier. La Transgascogne 2011 a été avancée d'une grosse semaine (et la Transat 6,50 Charente-Maritime - Bahia décalée de 12 jours). Les coureurs disposent désormais d'un mois et demi de battement entre les deux courses : le temps de réparer une casse éventuelle.

« Il y aura sans doute plus de monde que les autres années, et ça devrait attaquer plus ! » remarque le skipper de Défi GDE. « L'ensemble des favoris devraient être au rendez-vous », confirme le directeur de course.

La Transgascogne est aussi la seule grande épreuve en solitaire du calendrier 2011 du circuit Mini (hors transat). « Ce sera notre dernière chance de vérifier nos réglages, de tester notre matériel... de voir si l'on a bien appris nos leçons quoi ! », s'amuse Sébastien Rogues.

Talmont St Hilaire, Port Bourgenay et Ribadeo mobilisés à 100%

Enfin, dernier atout, et pas des moindres : la Transgascogne est aussi une épreuve où l'on s'amuse !

L'escale 2009 à Ribadeo (une première pour le joli port de Galice) n'a laissé que d'excellents souvenirs à tous les coureurs , et ce malgré une pluie incessante.

L'escale 2009 à Ribadeo (une première pour le joli port de Galice) n'a laissé que d'excellents souvenirs à tous les coureurs

Quant à la qualité de l'accueil talmondais, il n'est plus à vanter ! Depuis 23 ans et 12 éditions, le petit port vendéen a toujours su trouver le juste équilibre entre bonne humeur, simplicité et sérieux pour offrir une vraie belle course aux coureurs : « la ville de Talmont St Hilaire et Port Bourgenay sont largement mobilisés autour de cette épreuve. A chaque fois, l'accueil et l'organisation y sont excellents. A Ribadeo, là aussi c'est fantastique, la première édition fut mémorable, et les responsables espagnols sont toujours aussi motivés ! », annonce Denis Hugues.

« C'est une épreuve ouverte qui mélange les genres et des ambitions sportives très différentes autour d'un parcours très intéressant. Cette hétérogénéïté donne beaucoup de valeur à l'ambiance des épreuves Mini », note Aymeric Belloir... et la Transgascogne ne déroge pas à la règle.

Cette année plus que jamais, la Transgascogne va pleinement jouer son rôle de répétition générale avant la Transat 6,50 Charente-Maritime - Bahia. Fin avril, on comptait une déjà une quarantaine d'inscrits.

D'ici quelques semaines l'épreuve vendéenne devrait présenter un plateau sportif de très haut niveau en solitaire, en proto comme en série. En double, plusieurs nouveaux venus sur le circuit sont attendus... et bienvenus !

Retrouvez le parcours, les listes des inscrits et toutes les informations sur le nouveau site de la Transgascogne : www.transgascogne.com

La Transgascogne - 660 mille solo et double

  • 13e édition (1ère édition en 1988)
  • Catégories : solitaire et double (72 partants max)
  • Prologue le 23 juillet
  • 1ère étape : départ le 24 juillet - Talmont St Hilaire/Ribadeo (via Belle île) - 370 milles
  • Arrivée estimée 1ère étape : 26 juillet
  • 2ème étape : départ le 30 juillet - Ribadeo/Port Bourgenay - 290 milles
  • Arrivée estimée 2ème étape : 1er août
  • Remise de sprix à Talmont St Hilaire le 3 août

Les vainqueurs de l'épreuve en proto/solo

2009 : Jorg RIECHERS - 2007 : Yves LE BLEVEC- 2005 : Corentin DOUGUET - 2003 : Armel TRIPON - 2001 : Yves LE BLEVEC - 1999 : Lionel LEMONCHOIS - 1997 : Thomas COVILLE - 1995 : Yvan BOURGNON - 1993 : Gwen CHAPALIN - 1991 : Loïc BLANKEN - 1989 : Philippe VICARIOT - 1988 : Olivier HIVER

Le Marin fait salon du 6 au 8 mai

La Station Nautique du Marin, qui fut la première des cinq stations d'outre-mer à intégrer le réseau France Station Nautique, organise, comme chaque année, son salon nautique. Une démarche logique quand on sait que la station abrite le plus grand port de plaisance des Antilles françaises.

Salon Nautique - Le Marin


Bénéficiant d'une situation privilégiée dans le sud de l'île, la Station Nautique du Marin est une des bases idéales pour le départ de nombreuses croisières de location. C'est aussi une commune qui a su conserver ses traditions maritimes au travers des courses de yoles rondes et de gommiers.

Le Salon Nautique du Marin, non content de proposer des espaces de ventes de bateaux neufs comme d'occasion est aussi l'occasion d'apporter un véritable focus sur les sports nautiques pratiqués au sein de la station.

Outre les démonstrations de sauvetage en mer, le salon accueillera donc le vendredi 6 mai, un forum des métiers du nautisme et proposera chaque jour des animations tel que des défis kayak, des initiations en yole et en gommier, ou des baptêmes plus traditionnel en Hobie Cat et en Optimist. Le salon nautique, c'est surtout trois jours de retrouvailles pour tous les acteurs du nautisme du sud de la Martinique qui peuvent mesurer ainsi l'apport des sports nautiques à l'économie touristique de l'île.

Rencontrer ses futurs partenaires

Fort-de-France accueille la Transat Bénodet - Martinique

Toute nouvelle Station Nautique puisqu'elle est devenue membre du réseau en décembre 2010, Fort-de-France accueille sa première manifestation nautique d'envergure avec la Transat Bénodet - Martinique qui aura mis aux prises 17 navigateurs solitaires sur l'Atlantique.


Le réseau des Stations Nautiques se développe en Martinique. Après Schoelcher et Le Marin qui furent les deux premières collectivités martiniquaises à devenir membre du réseau, Fort-de-France affirme ainsi sa vocation nautique en adhérant elle-même aux principes de qualité de France Station Nautique.

 

Une des bases du cahier des charges étant l'accueil ou l'organisation de manifestations d'envergure nationale, l'arrivée de la Transat Bénodet Martinique était donc une magnifique opportunité.

 

Ce faisant, la capitale de la Martinique renoue avec la tradition puisque la même ville avait accueilli en 1991 l'arrivée de la Mini-Transat, qui avait vu la deuxième étape, entre les Canaries et les Antilles, remportée par un certain Michel Desjoyeaux.

 

Pour accueillir cette Transat, Fort-de-France a prévu des pontons provisoires le long des quais du port de commerce sur l'esplanade, face à la baie des Flamands. Démonstrations de yoles rondes de Martinique, concerts sur les quais, de nombreuses animations sont prévues pour accueillir les navigateurs qui sont attendus maintenant dans la nuit de mardi à mercredi (heure française).

 Crédit photo Alexis Courcoux

Régate des IUT à Saint-Malo du 15 au 17 avril

La septième édition de la régate des IUT se tiendra, comme chaque année, à Saint-Malo avec la participation active de la Station Nautique, partenaire de l'épreuve. La manifestation qui regroupera une grosse vingtaine d'équipages allie chaque année performances sportives, convivialité et promotion des différents IUT représentés.

La régate des IUT a toujours voulu garder un caractère accessible. C'est la raison pour laquelle, elle s'organise chaque année autour de quatre manches courues en parcours côtier.

La journée du vendredi est l'occasion pour les équipages de se tester et de trouver les meilleurs fonctionnements lors de sorties d'entraînement.

C'est aussi l'occasion pour les équipes à terre de peaufiner le prix de la communication où chaque IUT développe des trésors d'inventivité pour trouver les axes de promotion les plus efficaces.

Cette année, la régate emmènera la flotte samedi à Saint-Brieuc après une escale au pied de Fort la Latte, près du cap Fréhel. Le retour de dimanche se déroulera, lui aussi, en deux manches qui ramèneront la flottille à Saint-Malo.

Après le succès de Saint-Malo à la Hune la semaine dernière, la Station Nautique démontre la capacité des acteurs du nautisme malouin d'être présents sur des manifestations aux caractères très marqués.

Bien évidemment, Saint-Malo sera encore cette année un acteur majeur de la Fête du Nautisme, les 14 et 15 mai prochain. La cité corsaire sera aussi le théâtre du Championnat de France Ocean Racing en kayak de mer du 26 au 28 août et du raid des Corsaires, en catamaran de sport, du 2 au 4 septembre.

Les passionnés de voile se retrouvent sur meetinggame pour partager leurs passions

×