BeInSport : L'offre la plus complète pour suivre toute l'actualité du sport ! (vidéo sponso)

BeIN Sport a bien choisi son moment pour arriver dans le monde de l’audiovisuel sportif payant ! 

Avec le début  de l’EURO 2012 de football organisé conjointement par la Pologne et l’Ukraine, la chaîne Sport du groupe Al-Jazeera, devient une réalité concrète pour les acteurs du marché (chaînes concurrentes, journalistes, annonceurs…), mais surtout pour les premiers abonnés de la chaîne. 

L’EURO de football est le 3ème évènement sportif le plus médiatisé au monde ! 

On est bien loin des premiers matchs de football radiodiffusés dans les années 20 ou du premier match retransmis par la BBC en 1937, mettant aux prises, l’équipe 1ère d’Arsenal à sa réserve ! 

Si on avait dit aux joueurs d’Arsenal de l’époque, Alex James, Eddie Hapgood, ou Cliff Bastin, qu’ils seraient les premiers footballeurs au centre d’une passion internationale pour le football à la télévision,  ils ne l’auraient probablement pas cru ! 

Télévision et football n’ont pas toujours fait bon ménage ! Pour comprendre le présent et le futur, il faut parfois savoir regarder dans le passé.

En 1957, le coach de Manchester United, Matt Busby réclamait pour ses joueurs le même traitement que des vedettes de cinéma ! Il imposa même le crédo « Pas de rétribution, pas de télévision ». 

Le fait de payer pour voir un match de football tire son origine de cet évènement, et cela n’a finalement rien de choquant. 

Ce débat a lieu concernant les équipes professionnelles, mais il est vrai que les compétitions internationales ont échappé à cette règle pendant longtemps.

La coupe du monde de football est retransmise gratuitement depuis les années 50. 

Alors pourquoi payer pour voir un match ?

Rappelons que vous ne vous déplacez pas dans le stade, vous ne payez pas un billet pour accéder à votre place, et vous ne commandez pas un sandwich dans votre club-house…Le match, le stade, le spectacle et la passion viennent à vous ! 

On peut ajouter qu’un match de football dans un stade peut coûter entre 15 et 100 euros (sans les frais de déplacement et de nourriture) quand un abonnement TV ne revient qu’à 11 ou 30 euros pour voir tous les matchs. 

Payer ou ne pas payer pour voir du football ! C’est exactement le même débat entre téléchargement payant ou illégal ! 

On aura toujours des gens pour trouver que le travail d’un artiste vaut 0 euro, tout comme, celui d’assister à une performance sportive doit revenir à 0 ! Mais pourtant qui ne se prive pas de consommer…

Les mêmes personnes qui abreuvent les forums de message pour vanter le tout-gratuit ou le fait de contourner, ce qui est légal par ce qui est illégal, sont les mêmes qui n’accepteraient pas que leurs patrons leurs disent « ce mois-ci pas de salaire, j’ai téléchargé ton travail en streaming sur Youtube pour 0 ». 

Les logiques du tout-gratuit sont aussi celles qui amènent à la dépréciation de la valeur des choses, et finalement à la dépression économique. 

La véritable question qui devrait se poser n’est pas payer pour voir du football mais plutôt à quel prix ? 

Et c’est peut-être là que l’offre du nouveau venu BeInSport ouvre le débat. 

A 11 euros par mois sans engagement de durée, la chaîne Sport du Groupe Al-Jazeera porte un sérieux coup au marché avec une offre très attractive. 

Mais n’est-ce pas exactement la stratégie d’acquisition de nouveaux clients qu’a initié Free dans le domaine de la téléphonie mobile sans que personne ne trouve à s’en plaindre ? 

Dans le domaine du football, les abonnés paient le prix des droits qui semblent dans l’absolu très élevé. Cependant, les taux d’audience du sport et du football battent chaque année des records. 

Depuis 1990, et seulement en France, on compte 10 matchs de football parmi les 11 plus grandes audiences enregistrées sur cette période (et 1 match…de rugby). 

En 2006, on a dénombré jusqu’à 380 chaînes diffusant la coupe du monde de football pour plus de 25 milliards de téléspectateurs. 

Il existe une demande qui peut, elle, être irrationnelle ? Pourquoi suivre les exploits de quelques personnes qui n’ont rien de héros, à part le fait d’être des sportifs de haut niveau ? 

Il est logique que cette demande rencontre une offre structurée et professionnelle. 

Canal+ a longtemps apporté sa réponse à cette demande. Il faut même reconnaitre que la chaîne cryptée à apporter les codes de ce nouveau métier. 

La concurrence a tardé à s’organiser et à se structurer et à telle point que d’autres acteurs qui ont tenté l’aventure, s’y sont cassés les dents (orange). 

Il faut admettre que mettre en place une toute nouvelle offre sur un tel marché, suppose des investissements considérables.

Quel public pour BeInsport ? 

En premier lieu, les passionnés de sport, et en particulier de football, tennis, boxe, basket-ball, rugby, athlétisme, etc, qui voudront suivre en direct, leurs évènements préférés et aussi bénéficier de magazines animés par des experts. 

Dans ce large public, l’offre tarifaire devrait séduire ceux qui sont sensibles au prix de l’offre BeInsport, par rapport aux autres concurrents, et en particulier Canal + 

Mais le prix ne sera pas la seule dominante d’une substitution de l’offre Canal+ par BeInSport car d’autres facteurs pourront intervenir : 

  • La quantité d’évènements proposés par la nouvelle chaîne de sport (100% de la ligue 1, un match le vendredi soir, un multiplex le samedi et deux matchs le dimanche, 133 matchs de ligue des champions, la liga avec les fameux classico Barça-Real, la ligue Europa, la série A, la Bundesliga, et la FA Cup )
  • La qualité des intervenants (parfois même des anciens du groupe Canal+)
  • Les déçus, et notamment ceux qui peuvent reprocher à la chaîne cryptée ses engagements politiques affichés : ce fameux « esprit canal », drôle dans les années du début, pénible quand il est systématisé et outrancier…

Quel avenir pour la concurrence Canal+/BeInSport ? 

Le marché n’est pas extensible à l’infini, et surtout par temps de crise, où toutes les couches sociales de la population ont peur de la paupérisation. 

Si d’un point de vue des évènements sportifs à venir (Euro, tour de France, reprise de la ligue 1, ligue des champions,…), la chaîne BeInsport arrive au bon moment, d’un point de vue économique, le marché cible que représente les consommateurs de ce type d’offres est au point mort. 

Après un premier trimestre, où la croissance française a atteint le chiffre de 0%, on peut craindre que la crise économique s’amplifie, et alors trouver 30 euros pour regarder du foot à la TV, sera aussi compliqué ! 

Récemment interviewé dans le journal Libération, le patron de Canal+ reconnaissait que la chaîne cryptée pourrait être à terme dans une situation compliquée vis-à-vis de cette nouvelle offre mise en place par BeInSport. 

Rodolphe Belmer, comme tout chef d’entreprise dans le même cas de figure, témoignait de son inquiétude, quant au fait qu’Al-Jazeera puisse acheter très cher des droits audiovisuels pour les proposer ensuite dans des abonnements très compétitifs. 

En clair, pour le patron de Canal+, se pose la question de la rentabilité de ce marché pour son entreprise.   

« Les deux nouvelles chaînes de sport sont proposées au prix cassé de 11 euros par mois. Soit moins d'un tiers d'un abonnement à Canal+ (39,90 euros par mois) » 

Pourtant, le budget annuel des 2 chaînes est estimé à 300 millions €. Par un rapide calcul, on comprend que l’équilibre économique imposera aux 2 chaînes de recruter au moins 3 millions d’abonnés pour BeINsport, et 1 million pour Canal+. 

Or la France ne compte que 15 millions de sportifs amateurs, dont 1,7 millions de licenciés football (chiffres FIFA pour l’année 2006) , et si vous retenez l’expérience de la chaîne Foot+ qui n’a réuni qu’un million d’abonnés par le passé, il semble que la guerre des abonnés foot ne laissent pas beaucoup de place à plus d’un acteur sur ce marché !

article sponso

football Ligue 1 BeInsport euro 2012 audiovisuel lancement chaîne payante télévision

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×